La Dream Machine d’hier et d’aujourd’hui

La Dream Machine nouvelle génération

Quels sont les bienfaits d'une exposition à la Dream Machine ?

Plus qu’une expérience subjective, la Dream Machine a un véritable intérêt dans le travail thérapeutique des personnes que je reçois en consultation.

En effet, parmi les différentes applications de la luminothérapie, nous pouvons citer :

Et bien d’autres effets bénéfiques dans la plupart des motifs de consultation. 

Que vous ayez l’opportunité d’essayer la nouvelle Dream Machine durant l’une de vos consultations ou simplement une indicible envie de tenter l’aventure…

👇🏼C’est par ici dans Votre Espace-Temps !

Dream Machine

MACHINE À RÊVER

La genèse

Née d’une expérience, somme toute très atypique, la Dreamachine a vu le jour dans les années 60, grâce à un artiste hors du commun capable de transformer des éléments banals du quotidien en  véritable portail vers nos sens subtils ou comme le disait son créateur, Brion Gysin : « le premier objet d’art devant lequel on ferme les yeux ». 

" J'ai eu une tempête transcendantale de visions des couleurs aujourd'hui dans le bus qui se rendait à Marseille. Nous avons couru à travers une longue avenue d'arbres et j'ai fermé les yeux contre le soleil couchant. Un flot écrasant de couleurs intensément vives a explosé derrière mes paupières : un kaléidoscope multidimensionnel tourbillonnant dans l'espace. J'ai été balayé hors du temps. J'étais dans un monde au nombre infini. La vision s'est arrêtée brusquement lorsque nous avons quitté les arbres. Était-ce une vision ? Qu'est-ce qui m'est arrivé ? "
Brion Gysin
Extrait de son journal, 21 décembre 1958

William S. Burrough et Brion Gysin devant la Dream Machine.

Aidé dans sa démarche créative par le mathématicien Ian Sommerville, Brion Gysin tenta en vain durant plusieurs années de faire fabriquer en série sa « Machine à rêves » afin de la mettre à disposition d’un large public. Il était malheureusement trop en avance sur son temps et n’a pu observer ce que bien d’autres ont essayé de développer suite à son idée. 

Des instructions de fabrication disponibles pour tout un chacun, la Dreamachine ne cesse d’être réinventée à travers de nouvelles versions. De nos jours, sur la toile, on peut trouver des modes d’emploi (en anglais) pour reproduire une Dreamachine à la manière de Brion Gysin. Il existe des émulateurs en ligne, tels que DreamMachine Emulator #1 et DreamMachine Emulator #2

On peut également citer la Pandorastar ou la Lucia qui sont des modèles assez aboutis mais très onéreux. Et aux antipodes, la Brain Machine avec un tutoriel (en anglais) pour tenter de la fabriquer soi-même.

Aujourd’hui, nous avons enfin l’opportunité de découvrir la Dream Machine réinventée et enfin mise à la portée de tous, grâce au fabuleux travail de deux hypnologues, Brice Battung, Kevin Finel, aidé d’un groupe d’ingénieurs de la société ERECA et du designer français, Alix Videlier.

 

Attention, toutes ces productions peuvent causer de forts troubles aux personnes cardiaques, migraineuses et sont complément interdites aux personnes souffrants d'épilepsie et de photosensibilisation. 

Que se passe-t-il devant la Dream Machine ?

Installé.e les yeux fermés devant la Dream Machine, des flashes lumineux induisent des motifs géométriques colorés ou phosphènes qui apparaissent dans le champ de vision. Une impression de distorsion des sens commence à se produire, provoquée par un calibrage des ondes cérébrales en fonction de la fréquence des flashes lumineux.

Telle une expérience psychédélique ou mystique, des visions de plus en plus structurées se forment et amènent un lot infini de perceptions et d’émotions amplifiant un état hypnotique relaxant et stimulant à la fois. 

Une expérience unique et intense à chaque utilisation.

Sources images : Unsplash, Zkm.de, DreamMachine.tech

error: Ce contenu est protégé !!!